Une visite au cimetière arménien d’Addis Abeba. Éléments pour la connaissance d’une diaspora et de ses pratiques funéraires en Éthiopie

Résumé : L’étude de leurs lieux d’inhumation à Addis Abeba permet de réfléchir au caractère et à l’évolution de la présence des immigrants arméniens et de leurs descendants en Éthiopie au xxe siècle. Le cimetière international de Gulēlē est un héritage de la progression rapide du nombre des étrangers dans le pays à partir du règne de Ménélik II. Sa création pose la question de la manière dont étaient perçus les étrangers en Éthiopie à cette époque. Les pratiques funéraires des immigrants arméniens et de leurs descendants traduisent la réalité difficile à saisir d’individus considérés comme relativement proches des Éthiopiens mais qui ont persisté à s’en distinguer en se rangeant parmi les étrangers dans l’au-delà. Lieu qui marque le mieux l’ancienne présence arménienne en Éthiopie, le cimetière possède aussi une valeur patrimoniale pour les derniers descendants de l’immigration arménienne demeurés sur place. Son étude permet de restituer une part de leur histoire.
Type de document :
Article dans une revue
Afriques: débats, méthodes et terrains d'histoire, Centre d’études des mondes africains (CEMAf) – UMR 8171, 2012, <10.4000/afriques.938>
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01510034
Contributeur : Boris Adjemian <>
Soumis le : mardi 18 avril 2017 - 21:27:44
Dernière modification le : jeudi 20 avril 2017 - 01:10:54

Fichier

afriques-938-03-une-visite-au-...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Boris Adjemian. Une visite au cimetière arménien d’Addis Abeba. Éléments pour la connaissance d’une diaspora et de ses pratiques funéraires en Éthiopie. Afriques: débats, méthodes et terrains d'histoire, Centre d’études des mondes africains (CEMAf) – UMR 8171, 2012, <10.4000/afriques.938>. <halshs-01510034>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

46

Téléchargements du document

31