Soudure alimentaire et gestion sociétale des risques en zone sahélienne (Burkina Faso)

Résumé : Depuis les graves crises alimentaires des années 1970 et 1980, les pays sahéliens, ont, tour à tour, exploré diverses stratégies pour gérer le risque d'insécurité alimentaire : planification de la redistribution de l'aide, stockage national de sécurité, prévisions pluviométriques, suivi satellitaire des cultures. Toutefois, ces approches ne dépassent généralement pas le cadre de la réponse immédiate à une situation d'urgence et ne permettent pas d'améliorer la gestion des disponibilités à l'échelle locale en élargissant l'horizon d'anticipation. Elles ne garantissent pas, non plus, un ciblage véritablement efficace de zones d'intervention et des populations à risque et ne disent également rien, la plupart du temps, sur les modalités réelles de répartition de l'aide alimentaire. Qui plus est, à cette gestion étatique des situations d'insécurité alimentaire les politiques néolibérales sont en train de substituer, de facto, une gestion « décentralisée » – familiale et communautaire – de l'insécurité alimentaire. D'où l'importance des recherches susceptibles de mettre en évidence la capacité réelle des familles et des communautés villageoises à faire face à l'insécurité alimentaire conjoncturelle et structurelle, par une gestion efficace et combinée des stocks céréaliers et animaliers au cours de la soudure. Tout ceci impose, au préalable, l'identification des plus vulnérables à différentes échelles spatiales d'analyse en tenant compte de la variabilité intra-annuelle (la saisonnalité) et inter-annuelle (la récurrence) des disponibilités, dans un contexte aléatoire et incertain. En effet, faute de pouvoir anticiper, d'une année à l'autre, d'éventuels déficits alimentaires, la majorité des producteurs sahéliens doivent adopter une gestion prudente des stocks disponibles. La longue période de soudure alimentaire – considérée à la fois comme un hiatus temporel entre les récoltes successives et comme un déficit entre besoins et disponibilités alimentaires – renforce également l'importance stratégique de la gestion temporelle des réserves, à l'échelle familiale (greniers) ou villageoise (banques de céréales). Cette période est d'autant plus critique qu'elle se combine souvent, en milieu rural sahélien, avec un enclavement géographique en période d'hivernage qui compromet fortement l'accessibilité au marchés physiques. D'une manière générale, le risque de manquer de nourriture conduit les producteurs à adopter une gestion prudente des stocks. Toutefois, la prégnance de certains comportements peut conduire à une gestion erratique des stocks au cours de l'année et aggraver les déficits. Une décision peut se révéler efficace une année et inopportune l'année suivante. Chaque décision, prise individuellement, ne peut donc permettre de faire face au risque de disette. C'est donc bien, in fine, la combinaison dans le temps des recours et des modes de gestion des ressources alimentaires qui s'avère la plus efficace. Après avoir présenté la variabilité de la soudure en milieu rural sahélien, dans ses mesures objectives (durée, besoins, disponibilités) comme dans les représentations liées, ce texte analysera l'efficience des différentes stratégies de recours mises en place par les familles au cours de la soudure, sans négliger d'autres déterminants cachés tels que les inégalités patrimoniales. Il s'appuie sur des données originales de terrain, collectées au cours de trois enquêtes saisonnières en milieu rural burkinabé en 2001 et 2002 dans le cadre d'un projet de recherche de l'IRD (« Vulnérabilité alimentaire et sécurité nutritionnelle ») mené dans une province orientale du Burkina Faso.
Type de document :
Communication dans un congrès
Quatrième Conférence Africaine sur la Population « Population et pauvreté en Afrique : réagir aux défis du XXI° siècle », Dec 2003, Tunis, Tunisie
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [21 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.ird.fr/ird-00275455
Contributeur : Pierre Janin <>
Soumis le : mercredi 23 avril 2008 - 19:11:20
Dernière modification le : mercredi 16 mars 2016 - 16:20:28
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 juin 2010 - 16:55:51

Fichier

Soudure_alimentaire_et_gestion...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Pierre Janin. Soudure alimentaire et gestion sociétale des risques en zone sahélienne (Burkina Faso). Quatrième Conférence Africaine sur la Population « Population et pauvreté en Afrique : réagir aux défis du XXI° siècle », Dec 2003, Tunis, Tunisie. 〈ird-00275455〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

537

Téléchargements de fichiers

201