Violences ordinaires, violences enracinées, violences matricielles : Introduction au dossier

Résumé : Entre « afro-pessimisme » et « afro-optimisme », le refus des alternatives abusives commande le réalisme. Ainsi sur la violence, qui n'est pas seulement sociale et politique, mais qui relève aussi d'une « microphysique du pouvoir » décelable dans l'ordinaire des rapports sociaux : entre l'individu et la communauté prompte à sacrifier celui-ci comme victime émissaire d'une « logique totalitaire », entre hommes et femmes ou entre aînés et cadets, entre conjoints, entre locataires et propriétaires ou entre maîtres et élèves. On débouche alors sur l'hypothèse d'une circularité entre les violences ordinaires, enracinées dans la longue durée historique et culturelle, et les violences extrêmes, liées aux situations contemporaines de crise économique ou politique : les premières surdéterminant spécifiquement les secondes, les secondes exacerbant les premières.
Type de document :
Article dans une revue
Politique africaine, Karthala, 2003, pp.5-12
Liste complète des métadonnées

http://hal.ird.fr/ird-00275458
Contributeur : Pierre Janin <>
Soumis le : mercredi 23 avril 2008 - 20:31:58
Dernière modification le : mercredi 16 mars 2016 - 16:20:28
Document(s) archivé(s) le : mardi 18 septembre 2012 - 12:11:00

Fichier

Introduction_Dossier_Violences...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Pierre Janin, Alain Marie. Violences ordinaires, violences enracinées, violences matricielles : Introduction au dossier. Politique africaine, Karthala, 2003, pp.5-12. 〈ird-00275458〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

355

Téléchargements de fichiers

362