Jeux d'esprits : ce que sont les esprits pour les Kulung

Résumé : Cet article propose d'approcher la manière dont une population de tradition orale, les Kulung du Népal, conçoivent les esprits et, par là, de tenter de saisir le statut à donner à ces représentations dans le langage de l'analyse anthropologique. On y défend l'argument que les esprits ne sont pas des représentations stables, mais qu'elles varient selon les situations lors desquelles elles s'actualisent. L'étude de ces situations(les rencontres et leur mise en récit, l'infortune et la divination, le rituel, le mythe), que nous nommons ici "champs d'actualisations", révèlent que les représentations sous-jacentes des esprits varient – notamment selon qu'il s'agit, pour les Kulung, de re-présentations (l'invocation d'une absence) ou de manifestations (marque d'une présence). Ces représentations s'articulent plus ou moins entre elles selon une logique du flou et du doute. Instables, ces représentations, qui permettent l'articulation d'éléments autrement inconciliables entre eux, doivent constamment êtres repensées, ce qui permet ainsi l'élaboration d'une cosmologie implicite, qui se construit en partie dans l'action.
Type de document :
Article dans une revue
Archives de Sciences Sociales des Religions, Éditions de l’EHESS, 2009, 145, pp.93-108
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.ird.fr/ird-00556864
Contributeur : Grégoire Schlemmer <>
Soumis le : mardi 18 janvier 2011 - 04:55:56
Dernière modification le : jeudi 6 décembre 2018 - 01:52:10
Document(s) archivé(s) le : mardi 19 avril 2011 - 02:42:13

Fichier

G.Schlemmer_jeux_d_esprits.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Grégoire Schlemmer. Jeux d'esprits : ce que sont les esprits pour les Kulung. Archives de Sciences Sociales des Religions, Éditions de l’EHESS, 2009, 145, pp.93-108. 〈ird-00556864〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

398

Téléchargements de fichiers

156