"Batailles nocturnes dans les maisons closes : approches anthropologique et psychanalytique de l'univers onirique des prostituées de Bolivie",

Résumé : Dans les maisons closes de Bolivie, le diable s'appelle Tio ; il se dédie à s'approprier le corps et l'âme des femmes . Cette expérience se fonde sur l'intériorisation d'un corpus narratif érotique qui met en scène des rencontres oniriques avec le diable. Ces relations sexuelles sont généreusement rémunérées et laissent leur trace sur le corps de la rêveuse (hématomes, empreintes de doigts, de fouet, etc.). Une heureuse jouissance en constitue le dénouement le plus fréquent. Mais d'autres récits parlent de viol, de harcèlement ou de mariage diabolique. Nous les avons complétés par des témoignages d'expériences éveillées qui renvoient aux mêmes fictions sociales. À la croisée de l'anthropologie et de la psychanalyse , tous peuvent s'appréhender du point de vue de la construction sociale de l'expérience de la prostitution et de sa gestion psychique.
Type de document :
Article dans une revue
Revue du MAUSS, La découverte, 2011, pp.326-346
Liste complète des métadonnées

http://hal.ird.fr/ird-00662371
Contributeur : Pascale Absi <>
Soumis le : mardi 24 janvier 2012 - 09:00:43
Dernière modification le : samedi 19 novembre 2016 - 01:10:43
Document(s) archivé(s) le : mercredi 14 décembre 2016 - 00:25:43

Fichiers

Absi-DouvilleMAUSS.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : ird-00662371, version 1

Collections

Citation

Pascale Absi, Douville Olivier. "Batailles nocturnes dans les maisons closes : approches anthropologique et psychanalytique de l'univers onirique des prostituées de Bolivie",. Revue du MAUSS, La découverte, 2011, pp.326-346. 〈ird-00662371〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

358

Téléchargements de fichiers

476