Les éthiques du partage des avantages dans la gouvernance internationale de la biodiversité sauvage et cultivée

Résumé : Les mécanismes d'accès aux ressources génétiques et de partage des bénéfices qui découlent de leur mise en valeur reposent en droit international sur des conceptions de la justice très différentes selon que l'on se place dans le cadre de la convention sur la diversité biologique (cdb) ou dans celui du traité international de la Fao sur les ressources génétiques agricoles (tirpaa). le présent article montre que l'éthique marchande contractuelle de la cdb relève plutôt d'une conception rawlsienne de la justice en admettant que des inégalités peuvent être justes si elles donnent lieu à des compensations, tandis que la volonté de la Fao de faire des ressources génétiques un bien public mondial pour en faciliter l'accès dans un système mutualisé s'apparente à une conception libertarienne de la justice privilégiant la liberté d'opérer des industriels et des chercheurs.
Type de document :
Article dans une revue
Revue d'éthique publique, 2014, Volume 16 (Numéro 1), pp.181-198
Liste complète des métadonnées

http://hal.ird.fr/ird-01018838
Contributeur : Frédéric Thomas <>
Soumis le : dimanche 6 juillet 2014 - 08:34:44
Dernière modification le : jeudi 5 juillet 2018 - 10:40:41
Document(s) archivé(s) le : mardi 13 octobre 2015 - 16:17:12

Fichier

Thomas15eI_preuves.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : ird-01018838, version 1

Citation

Frédéric Thomas. Les éthiques du partage des avantages dans la gouvernance internationale de la biodiversité sauvage et cultivée. Revue d'éthique publique, 2014, Volume 16 (Numéro 1), pp.181-198. 〈ird-01018838〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1481

Téléchargements de fichiers

363