Effet in situ de l’acidification des océans sur la microflore perforante de substrats aragonitiques

Résumé : L’impact de l’acidification sur les microperforants des organismes calcifiants n’a été abordé pour le moment que par Tribollet et al. (2009) lors d’une expérience réalisée à court terme et en aquarium. Cette étude a montré une accélération de l’altération des substrats calcaires par la microflore perforante lors d’une exposition à une forte pression partielle en dioxyde de carbone (750 ppm). L’étude présentée ici a pour objectif d’étudier l’impact de l’acidification sur la microflore perforante de deux substrats aragonitiques en milieu naturel, au niveau de résurgences de CO2 à Ischia en Italie. Trois sites ont été sélectionnés selon un gradient de pH et en se basant sur les données environnementales (de ces même sites) de 2008 rapportées par Rodolpho-Metalpa et al. (2011) : un site contrôle (C) (pH = 8,02, proche du pH océanique actuel), un site S1 (pH = 7,24) et un site S2 (pH = 7,44). Afin de mettre en évidence l’impact de l’acidification de l’eau de mer sur ces micro-organimes, plusieurs paramètres biologiques ont été mesurés et leur diversité spécifique a été déterminée. Ces données ont été obtenues grâce à la réalisation de lames minces qui ont été observées au microscope optique et à des observations faites au microscope électronique à balayage. Les résultats de cette étude vont dans le sens contraire de l’étude de référence. En effet, pour des pH faibles l’activité bioérosive semble ralentie. Pour expliquer l’opposition des deux études une des principales hypothèses est qu’il existe un seuil de pH à partir duquel la microbioérosion est ralentie. Une étude réalisée selon un gradient de pH allant de 8,1 à 7 passants par des paliers de 0,1 ou 0,2 unité pH permettrait de mieux appréhender les résultats des deux études et ainsi d’aller plus loin dans les conclusions.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [62 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.ird.fr/ird-01080744
Contributeur : Julie Grange <>
Soumis le : jeudi 6 novembre 2014 - 10:39:48
Dernière modification le : mardi 29 mai 2018 - 12:50:48
Document(s) archivé(s) le : samedi 7 février 2015 - 10:45:24

Fichier

M2julieGrange.compressed.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

Collections

IRD | LOCEAN | INSU | UPMC | LARA

Citation

J. S. Grange. Effet in situ de l’acidification des océans sur la microflore perforante de substrats aragonitiques. [Travaux universitaires] IRD; UPMC. 2012. 〈ird-01080744〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

369

Téléchargements de fichiers

622