Quand l'industrie mondialisée rencontre l'industrie rurale : Hanoï et ses périphéries, Vietnam

Résumé : Dans le delta du fleuve Rouge densément peuplé (1 230 habitants/km 2 en 2009) du nord Vietnam, la population rurale a, depuis plusieurs siècles, développé des activités artisanales et industrielles en lien avec la riziculture inondée très intensive. Des villages de métier artisanaux se sont spécialisés dans une large gamme de produits destinés aux marchés national et international et occupent 18 % du total de la population économiquement active (PEA) rurale. Organisés en clusters 1 , un millier de villages se sont modernisés et diversifiés, depuis l'ouverture économique des années 1980. Ils polarisent, une main-d'oeuvre de plusieurs milliers d'actifs, localement ou au niveau interprovincial. Cependant, de nombreux facteurs freinent leur expansion, notamment l'accès aux terres dans un contexte de spéculation et de libéralisation foncière liée à la métropolisation d'une capitale en plein rattrapage urbain, la concurrence exacerbée avec la Chine et les entreprises du secteur formel et, enfin, la nécessaire adaptation aux normes de production internationale pour intégrer les marchés de l'export [Fanchette, 2011]. Depuis la fin des années 1980, après 30 ans de collectivisme, l'État a entrepris de relancer son économie en pleine crise. Le Doi Moi ou Renouveau témoigne de sa volonté d'intégrer le marché international, de stimuler l'initiative privée et de décollectiviser les moyens de production, même si les terres agricoles restent sous son contrôle. Pour attirer les capitaux étrangers dans l'industrie et dans le secteur immobilier, l'État effectue en plusieurs étapes de nombreuses réformes foncières, administratives et sociales, et abandonne sa politique d'accompagnement de la petite entreprise industrielle, pourtant plus grande consommatrice de main-d'oeuvre locale. À l'ombre de la Chine, un de ses partenaires privilégiés, le Vietnam possède des atouts attractifs pour les investisseurs : une main-d'oeuvre peu chère et des politiques foncières favorables. Des parcs industriels sont édifiés sur de grandes portions de rizières et contribuent largement à la production industrielle de la région (40 % dans le cas de la province de Hanoi). Par ailleurs, en août 2008, le gouvernement vietnamien décide d'étendre les limites administratives de la province capitale en annexant la province occidentale de Ha Tây, et d'encadrer son développement par un schéma directeur ambitieux à l'horizon 2030 pour qu'elle se hisse au niveau des grandes métropoles d'Asie. Le secteur industriel embauche de plus en plus d'actifs dans le delta du fleuve Rouge, et notamment dans la province de Hanoi élargie : 28,3 % de la population économiquement active (+15 ans) y travaille, soit
Type de document :
Article dans une revue
Autrepart - revue de sciences sociales au Sud, Presses de Sciences Po (PFNSP), 2014, pp.93 - 110. 〈10.3917/autr.069.0093〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.ird.fr/ird-01100941
Contributeur : Francine Delmas <>
Soumis le : mercredi 7 janvier 2015 - 14:07:04
Dernière modification le : lundi 6 novembre 2017 - 10:20:02
Document(s) archivé(s) le : mercredi 8 avril 2015 - 12:05:50

Fichier

Fanchette_Autrepart_industrie-...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

Collections

Citation

Sylvie Fanchette. Quand l'industrie mondialisée rencontre l'industrie rurale : Hanoï et ses périphéries, Vietnam. Autrepart - revue de sciences sociales au Sud, Presses de Sciences Po (PFNSP), 2014, pp.93 - 110. 〈10.3917/autr.069.0093〉. 〈ird-01100941〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

452

Téléchargements de fichiers

627