Mise en évidence de fortes circulations verticales temporaires entre zones humides et aquifères alluviaux et régionaux

Résumé : Des mesures tensiométriques et piézométriques ont été effectuées de février à novembre 1998 sur une zone humide alluviale riveraine de la Seine moyenne. Pendant deux épisodes de crue, le niveau piézométrique a augmenté, jusqu'à dépasser la cote du sol pour l'un d'eux. En décrue, le gradient vertical de charge hydraulique entre la craie sous-jacente et les alluvions augmente jusqu'à des valeurs de 16 %o. Les alluvions et les zones humides associées sont ainsi alimentées per ascensum et drainées vers la rivière par un niveau perméable situé entre 1,5 m et 7 m de profondeur.
Type de document :
Article dans une revue
Comptes rendus de l’Académie des sciences. Série IIa, Sciences de la terre et des planètes, Elsevier, 1999, 329 (4), 〈10.1016/S1251-8050(99)80244-4〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.ird.fr/ird-01230632
Contributeur : Anne Coudrain <>
Soumis le : mercredi 18 novembre 2015 - 17:22:32
Dernière modification le : samedi 24 novembre 2018 - 01:42:33
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 avril 2017 - 21:54:42

Fichier

1999-Weng-Géosciences-Zh-aqui...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Citation

Philippe Weng, Anne Coudrain-Ribstein, Cyril Kao, Hocine Bendjoudi, Ghislain De Marsily. Mise en évidence de fortes circulations verticales temporaires entre zones humides et aquifères alluviaux et régionaux. Comptes rendus de l’Académie des sciences. Série IIa, Sciences de la terre et des planètes, Elsevier, 1999, 329 (4), 〈10.1016/S1251-8050(99)80244-4〉. 〈ird-01230632〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

291

Téléchargements de fichiers

196