Signes sans paroles : les gravures rupestres de la vallée de l'Ogooué

Résumé : La découverte des premières gravures rupestres en 1987, témoins de cultures millénaires, a permis de poser un nouveau regard sur l’histoire du pays. Ces découvertes se cantonnaient respectivement dans la moyenne vallée de l’Ogooué précisément dans la zone d’Otoumbi, le parc national de la Lopé et dans la haute vallée de l’Ogooué sur le site de Kaya Kaya (Oslisly 1993, 1997). Dans les années 90, les prospections archéologiques dans la Lopé ont permis de reconnaitre de nouveaux rochers gravés dont certains constituent le sentier écotouristique de Doda. En 2007, les gravures rupestres de la moyenne vallée ont largement contribué au classement au patrimoine mondial du parc national de la Lopé en tant que site mixte nature culture de l’Unesco. En 2015 lors de l’expédition pluridisciplinaire menée sur les grottes de Lastoursville, de petites gravures sont signalées dans la grotte de Lipopa.
Type de document :
Article dans une revue
Gabon Magazine, 2016, 29, p. 66-76
Liste complète des métadonnées

http://hal.ird.fr/ird-01379527
Contributeur : Francine Delmas <>
Soumis le : mardi 11 octobre 2016 - 16:21:00
Dernière modification le : mardi 15 mai 2018 - 14:26:04
Document(s) archivé(s) le : samedi 4 février 2017 - 19:20:04

Fichier

2016 Oslisly Gabon magazine.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Richard Oslisly. Signes sans paroles : les gravures rupestres de la vallée de l'Ogooué. Gabon Magazine, 2016, 29, p. 66-76. 〈ird-01379527〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

151

Téléchargements de fichiers

145