Croissance urbaine, statut migratoire et choix résidentiels des ouagalais : vers une insertion urbaine ségrégée ?

Résumé : Dans les villes africaines qui connaissent une croissance démographique forte, l’accès à un logement décent pour les populations les plus pauvres est un enjeu majeur. La distinction entre habitat illégal et légal n’est pas suffisante pour comprendre les logiques de l’exclusion et de la différenciation socio-spatiales. Les situations résidentielles et le statut migratoire des individus dessinent des contrastes dans l’agglomération au fil de son expansion. Plusieurs différences apparaissent, suivant quatre variables examinées, dans la composition de la ville, l’origine géographique des titulaires des logements, le mode d’occupation et la composition sociale de ces logements. Ouagadougou ne se construit pas dans une logique binaire, mais dans l’hétérogénéité des positions résidentielles de ses habitants.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Tiers Monde, Armand Colin, 2010
Liste complète des métadonnées

http://hal.ird.fr/ird-01497743
Contributeur : Florence Boyer <>
Soumis le : mercredi 29 mars 2017 - 10:58:14
Dernière modification le : jeudi 30 mars 2017 - 01:07:35

Identifiants

Collections

Citation

Florence Boyer. Croissance urbaine, statut migratoire et choix résidentiels des ouagalais : vers une insertion urbaine ségrégée ?. Revue Tiers Monde, Armand Colin, 2010. 〈ird-01497743〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

50