Le projet migratoire des migrants touaregs de la zone de Bankilaré: la pauvreté désavouée

Résumé : La notion de projet migratoire permet de rendre compte de la complexité des migrations circulaires car elle articule les différentes échelles sociales, spatiales et temporelles. L'exemple des migrations circulaires de la zone de Bankilaré (Niger) montre comment le projet révèle non seulement les caractéristiques de ces mouvements, mais aussi les tensions propres au groupe social. Ainsi le projet du côté des migrants, apparaît comme un contournement de la pauvreté à l'échelle locale. Il permet de mettre en évidence un conflit générationnel entre migrants et non migrants, qui s'articule autour de l'intervention d'un projet de développement et de la dynamique migratoire contemporaine.
Type de document :
Article dans une revue
Stichproben. Vienna Journal of African Studies, 2005, 8 (2)
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.ird.fr/ird-01497755
Contributeur : Florence Boyer <>
Soumis le : mercredi 29 mars 2017 - 11:12:16
Dernière modification le : lundi 26 mars 2018 - 07:14:02
Document(s) archivé(s) le : vendredi 30 juin 2017 - 13:32:08

Fichier

05_Boyer.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : ird-01497755, version 1

Collections

Citation

Florence Boyer. Le projet migratoire des migrants touaregs de la zone de Bankilaré: la pauvreté désavouée. Stichproben. Vienna Journal of African Studies, 2005, 8 (2). 〈ird-01497755〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

437

Téléchargements de fichiers

152