L’intransitivité scindée dans les langues arawak

Résumé : Dans cette thèse, j’étudie l’intransitivité scindée dans la famille linguistique arawak (Amérique du sud). L’analyse grammaticale du phénomène de l’intransitivité scindée s’appuie sur la prise en compte d’une part de ses motivations sémantico-pragmatiques, et d’autre part de ses réalisations morphosyntaxiques selon les catégories grammaticales, les changements de diathèse et les facteurs de TAM. En plus des marquages canoniques de l’agent et du patient d’un verbe transitif, les constructions impliquant des marquages non canoniques, comme celles engageant des verbes nominalisés ou un marquage différentiel, ont également été considérées. Cette étude non seulement révèle l’existence d’une grande diversité parmi les sous-types d’intransitivité scindée, mais propose les moyens de comprendre l’évolution diachronique de ces sous-types, avec laquelle ont pu interférer les effets du contact de langues. Les hypothèses avancées sur l’évolution historique des systèmes grammaticaux mettent à jour les voies où plusieurs langues ont pu s’engager vers des alignements à coloration accusative vs. ergative. Au travers de cette orientation, l’étude nous éclaire sur les différentes manières qu’a l’intransitivité scindée d’affecter l’alignement des actants, apportant ainsi sa contribution à la typologie des langues.
Type de document :
Thèse
Sciences de l'Homme et Société. INALCO, 2016. Français
Liste complète des métadonnées

http://hal.ird.fr/tel-01448344
Contributeur : Tom Durand <>
Soumis le : vendredi 27 janvier 2017 - 17:48:05
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:44
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 00:32:21

Identifiants

  • HAL Id : tel-01448344, version 1

Collections

Citation

Tom Durand. L’intransitivité scindée dans les langues arawak. Sciences de l'Homme et Société. INALCO, 2016. Français. 〈tel-01448344〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

308

Téléchargements de fichiers

294