Qigong et « nouvelles religions » en Chine et à Taiwan

E. Micollier 1, *
* Corresponding author
Résumé : Dans les années 1990, le qigong en Chine populaire et les « nouvelles religions » à Taiwan sont des phénomènes sociaux éclairant des aspects de la gouvernance dans le monde chinois et amplifiés par leur transnationalisation croissante. Le qigong « travail du souffle, exercice de l'énergie vitale » est un ensemble de pratiques et de savoirs néo-traditionnels à dimension thérapeutique et religieuse. En Chine, l'exercice du qigong , pratique corporelle de santé, renvoie à une dimension religieuse et à des interactions entre acteurs de l'État et de la société civile ; à Taiwan, le qigong s'inscrit directement dans la culture religieuse locale sans recours à la médiation du thérapeutique. La première section de l'article évoque la pluralité des discours et les processus de légitimation construits par les acteurs de la « culture du qigong ». La seconde introduit un élément de comparaison avec les « nouvelles religions » à Taiwan. Enfin, la troisième section tente de relier les deux catégories de pratiques ( qigong et « nouvelles religions ») par la médiation historique du legs des sectes religieuses chinoises.
Complete list of metadatas

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://hal.ird.fr/ird-00198955
Contributor : Anne-Sophie Archambeau <>
Submitted on : Tuesday, December 18, 2007 - 11:09:26 AM
Last modification on : Thursday, June 6, 2019 - 3:52:07 PM
Long-term archiving on : Monday, April 12, 2010 - 8:17:34 AM

File

Article_EMicollier-1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

IRD

Citation

E. Micollier. Qigong et « nouvelles religions » en Chine et à Taiwan. Autrepart - revue de sciences sociales au Sud, Presses de Sciences Po (PFNSP), 2007, pp.129-146. ⟨ird-00198955⟩

Share

Metrics

Record views

362

Files downloads

256