De gré ou de force : le microcrédit comme dispositif néolibéral

Résumé : Le secteur du microcrédit a fait face à plusieurs crises d'impayés ces dernières années. A partir d'enquêtes menées en Inde, au Maroc et en République dominicaine, cet article montre que ces crises n'ont en rien ébranlé l'un des mythes à l'origine de ces crises : la croyance en les capacités autorégulatrices par le marché. L'objectif de croissance reste prioritaire (même si c'est à des degrés divers selon les contextes) et se traduit à la fois par des pratiques actives de démarchage (il ne s'agit plus de répondre à une demande, mais de la créer) et une focalisation sur un segment finalement très restreint de la clientèle, celle qui a déjà fait ses preuves. Une lecture de ces crises en termes d'économie politique permet également de resituer le microcrédit dans l'évolution des politiques dites de « développement » axées sur l'inclusion financière. En normant les comportements des populations, le microcrédit apparaît alors comme révélateur d'un dispositif néolibéral au sens de Michel Foucault.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [20 references]  Display  Hide  Download

https://hal.ird.fr/ird-01471313
Contributor : Francine Delmas <>
Submitted on : Sunday, February 19, 2017 - 10:26:53 PM
Last modification on : Thursday, June 6, 2019 - 4:42:40 PM
Long-term archiving on: Saturday, May 20, 2017 - 6:16:05 PM

File

Guerin et al_RTM_2016 (1).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

Cyril Fouillet, Isabelle Guérin, Solène Morvant-Roux, Jean-Michel Servet. De gré ou de force : le microcrédit comme dispositif néolibéral. Revue Tiers Monde, Armand Colin, 2016, 225, pp.21 - 48. ⟨10.3917/rtm.225.0021⟩. ⟨ird-01471313⟩

Share

Metrics

Record views

354

Files downloads

908