Sentiment d’injustice et engagement. Les expressions militantes de chocs moraux en contexte coercitif ou autoritaire

Résumé : Sentiment d'injustice et engagement militant sont souvent associés, parfois sur le registre de l'évidence, l'un générant l'autre dans une sorte de continuum. Les liens ainsi relevés entre sentiments moraux - qui ont leur spécificité parmi les émotions politiques - et engagement sont interrogés ici à partir d'un déplacement et d'un décentrement, des contextes démocratiques occidentaux actuels vers des contextes coercitifs et autoritaires, sur la base d'enquêtes menées au Proche-Orient. La nécessité de prendre en compte l'intensification émotionnelle liée à des expériences politiques violentes apparaît ici, pour autant elle n'établit pas - à elle seule- une évidente continuité entre choc induit par certaines expériences, sentiment d'injustice et engagement. Les énonciations militantes du sentiment d'injustice renvoient en effet à un triple registre : expression d'un ressenti nourri d'expériences vécues ou transmises, référence à des cadrages idéologiques qui tout à la fois légitiment les formes prises par leur engagement et contribuent à mettre en sens leur situation et inscription dans une argumentation morale générale.
Complete list of metadatas

https://hal.ird.fr/ird-02295889
Contributor : Pénélope Larzillière <>
Submitted on : Tuesday, September 24, 2019 - 3:27:58 PM
Last modification on : Thursday, September 26, 2019 - 1:12:49 AM

Identifiers

Collections

Citation

Pénélope Larzillière. Sentiment d’injustice et engagement. Les expressions militantes de chocs moraux en contexte coercitif ou autoritaire. Cultures & conflits, L'Harmattan, 2018, Cultures et Conflits, 110 (110-111), pp.157-177. ⟨10.4000/conflits.20382⟩. ⟨ird-02295889⟩

Share

Metrics

Record views

29