Skip to Main content Skip to Navigation

Autour de l’arganier : jusqu’où peut-on « faire son marché » dans les savoirs locaux ?

Résumé : L'huile d'argan du Maroc, produite à partir d'un arbre géré séculairement par les populations locales au sein d'un écosystème forestier très domestiqué, a fait l'objet de nombreuses opérations de valorisation et de patrimonialisation. Partant de l'analyse des mobilisations par plusieurs catégories d'acteurs, des savoirs locaux relatifs à la gestion de l'arganier et de ses produits, nous discutons de la façon dont la confrontation des imaginaires, des cadres normatifs et des modèles de développement des uns et des autres ont conduit à se focaliser sur les savoirs liés à la production de l'huile en effaçant ceux de l'amont, moins visibles. Cela nous conduit à analyser comment des formes de reconnaissance des savoirs locaux peuvent conduire à séparer des connaissances interdépendantes, et induire des dynamiques sociocognitives et socioenvironnementales elles aussi dissociatives. Il importe alors d'évaluer l'impact que peuvent avoir ces mobilisations sélectives des savoirs sur les dynamiques et les résiliences des systèmes socioécologiques en présence.
Keywords : MAROC
Complete list of metadatas

https://hal.ird.fr/ird-02465365
Contributor : Bruno Romagny <>
Submitted on : Monday, February 3, 2020 - 6:40:52 PM
Last modification on : Wednesday, February 5, 2020 - 1:08:19 AM

Identifiers

Citation

Genevieve Michon, Didier Genin, Bruno Romagny, Mohamed Alifriqui, Laurent Auclair. Autour de l’arganier : jusqu’où peut-on « faire son marché » dans les savoirs locaux ?. Autrepart - revue de sciences sociales au Sud, Presses de Sciences Po (PFNSP), 2017, Autrepart, 81 (1), pp.75. ⟨10.3917/autr.081.0075⟩. ⟨ird-02465365⟩

Share

Metrics

Record views

35