La PrEP seule ne suffit pas : elle doit être accompagnée d’une offre de soins globale - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports Year : 2022

La PrEP seule ne suffit pas : elle doit être accompagnée d’une offre de soins globale

(1) , , , (2) , (3, 4)
1
2
3
4

Abstract

En Côte d’Ivoire, la prévalence du VIH chez les TS est d’environ 5% soit 2,5 fois plus qu’en population générale. Bien que le préservatif soit généralement bien utilisé, il existe des exceptions (non utilisation avec un partenaire régulier, un client violent ou contre une forte somme d'argent). Aussi, les TS ont des besoins en santé sexuelle et reproductive (SSR) autres que le VIH, tels que la prévention et la prise en charge des IST et de l’hépatite B, ou encore la gestion de la contraception pour éviter les grossesses non désirées. Dans ce contexte, la PrEP peut être un outil privilégié de prévention. Mais, il est essentiel d'évaluer dans quelles conditions offrir la PrEP.
Fichier principal
Vignette du fichier
prep-ci_note_de_politique_prep_et_offre_sante_globale.pdf (218.2 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

ird-03882265 , version 1 (02-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : ird-03882265 , version 1

Cite

Alexandra Bitty-Anderson, Annick Guié, Eulalie Kanga, Marcellin Nouaman, Joseph Larmarange. La PrEP seule ne suffit pas : elle doit être accompagnée d’une offre de soins globale. Note de politique PAC-CI #3, Programme PAC-CI. 2022. ⟨ird-03882265⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More